Bilan dronien année 2015/2016

Tout commence en Septembre 2015 ;

Suite aux essais de vols positifs du drone, nous l’avons emmené à l’intégration avec nous. Le premier vol c’est ponctué d’une rencontre très attachante avec un arbre. Décroché à base de lancés de tongs particulièrement bien calibrés, nous en avons quand même tiré quelques images des beer pong. Suite à quelques réglages techniques, nous avons retenté l’expérience lors de la « foam party ». Après un vol mitigé, le drone s’élève trop haut et finit par se déconnecter de sa console de guidage. Le système de sécurité se déclenche, et le drone va pour se poser tranquillement, sans dommage. C’était sans compter sur le lac juste en dessous. Nous avons donc assisté, impuissants, à la chute inévitable (mais contrôlée) de notre très estimé drone jusqu’aux abîmes gelées du lac vert. Le lendemain, munis d’un grappin bricolé sur place, nous empruntons un pédalo géant ainsi qu’un petit bateau moteur et partons à la pêche. Après 2 heures à plonger dans une eau à 18°C et des tonnes de kilos d’algues longues ramassées, nous rentrons les mains vides et le cœur lourd. Les bus nous ramenant à Lyon nous attendent, nous n’avons plus le temps de chercher : il faut se résigner et partir.

16 Janvier 2016, presque 4 mois plus tard.

Un weekend frileux, deux courageux galiléens se lèvent et s’emmitouflent. Nous avons décidé de ne pas abandonner ! Direction le camping du WEI. Nous y retrouverons un ami plongeur et sa femme. Notre contact sur place nous prête un bateau électrique. Nous nous équipons et délimitons un périmètre de chute probable du drone sur le lac. Le moteur gronde, le plongeur a enfilé sa combinaison, son masque et ses bouteilles : c’est parti. Nous le suivons sur la berge, anxieux. L’attente commence. De temps en temps, une petite tête noire ressort de l’eau calme, nous indiquant la position du plongeur. 54 minutes d’attente plus tard, nous commençons à désespérer. L’eau est trouble, le temps est froid, nous avons peur que le drone ait dérivé, ou que les immenses algues longilignes qui jonchent le fond du lac ne le cache à jamais. De plus, la réserve d’air des bouteilles s’amenuisent de minute en minute et leur limite approche. Mais tout à coup, après 1 heure d’attente et 3 doigts perdus (gelés), nous voyions une croix sortir de l’eau : Victoire !!! Revenu sur le quai, nous félicitons le héro et prenons un thé bien mérité : l’eau était à 8°C. Nous vérifions rapidement l’état du drone : la structure n’a pas bougé, les hélices sont intactes, et la GoPro est restée bien étanche dans son étui. Mais malheureusement, la batterie est gonflée et les cartes semblent bien humides et vaseuses… Rentrés à CPE Lyon, sous les holàs d’un accueil glorieux, nous courrons jusqu’à notre bloc opératoire attitré : le local. Premier test, nous le mettons sous tension. Bip bip bip, le cœur marche ! Le soulagement est intense. Le drone a étonnamment bien tenu ces 4 mois sous l’eau. Il s’agit désormais de lui refaire une beauté, et de le remettre sur pied. Nous démontons, nous dévissons, nous séchons, ça sent la vase… Un après-midi sera nécessaire à tout laver et démonter. Il est maintenant temps de laisser notre aventurier se reposer.

 

Drone repêché

Drone repêché

Fin Août 2016.

La nouvelle année s’éveille, ça sent le soleil et surtout l’intégration. La passation a été réalisée, les anciens sont partis, laissant la place aux nouveaux. C’est le moment de sortir le drone du placard. Remonté dans la sueur et le sang du nouveau président, ces nouvelles hélices vertes brillent au soleil et il se laisse doucement apprivoiser par les galiléens. Dans 3 semaines, il faudra rejouer les filles de l’air. A suivre…

 

Ready for l'inté ?

Ready for l’inté 2016 ?

Un commentaire

  1. Mayeul Cantan dit :

    Allons, allons, n’exagérons pas:
    – La perte de connexion est due à une perte de contrôle
    – Le drone a effectué plusieurs vols réussis, même s’ils sont curieusement moins marquants que les deux mentionnés ici 🙂

    J’ai trouvé l’article très bien rédigé. J’espère que vous saurez mieux tenir le site à jour que nous 😀